L’Avenir de la formation du technicien de maintenance de réseaux informatiques

Technicien de maintenance de réseaux informatiques est la personne qui veille à la performance des réseaux de communication de l’entreprise. Il est celui qui prévient les dysfonctionnements ou les règle lorsqu’ils surviennent. Ainsi, c’est un technicien réactif, attentif, consciencieux et en veille constante.

La qualité la plus indispensable au technicien de maintenance est sans conteste son sang-froid, car il est amené à travailler dans l’urgence lorsqu’il est confronté à un problème technique, sans céder à la précipitation et à la panique face à la pression générée à la fois par le client et par sa hiérarchie.

Versé dans la sécurité, la gestion de bases de données et maîtrisant les environnements Cloud, le technicien de maintenance est aussi très à l’aise avec l’anglais professionnel, qui lui est absolument indispensable. Il a par ailleurs un bon relationnel, car outre ses travaux de supervision et maintenance, il peut être amené à être en contact avec le client, qu’il assiste et conseille pour l’installation de son réseau.

D’une entreprise à une autre, ses missions peuvent être variées, car il peut aussi bien agir en tant que prestataire, consultant ou être assigné en interne à une entreprise. Cela est un avantage majeur, car cela offre la possibilité au technicien d’évoluer dans l’environnement où il se sent le plus à l’aise, voire même de se lancer en freelance s’il le souhaite.

Quelles sont les formations de technicien en réseaux informatiques ?

Il existe différentes formations pour devenir technicien en réseaux informatiques, de la formation professionnalisante à l’école d’informatique. Le technicien peut avoir un diplôme ou certification de niveau III (Niveau BTS/DUT) ou de niveau II (licence professionnelle, Bac+3).

Au-delà, l’étudiant en informatique et réseaux peut envisager un poste d’architecte réseau, de consultant en sécurité, d’administrateur système et réseaux ou encore d’ingénieur, avec l’obtention d’un Master 2 (Bac +5).

Les écoles pour devenir technicien réseau ?

Dans le domaine de l’informatique comme ailleurs, certaines écoles ont une renommée bien supérieure aux autres, si bien qu’il est très avantageux pour l’étudiant d’y avoir été formé. L’aura de crédibilité de l’école est une garantie pour le futur informaticien, tant au niveau de son apprentissage que pour ses futures recherches d’emploi.

Quelques écoles sont des valeurs sûres pour se former aux métiers de l’informatique. On peut mentionner parmi elles :

  • l’Epita (titre d’expert en informatique)
  • l’ESGI
  • Polytech Nantes
  • l’IUT d’Orsay (Université Paris Sud)
  • l’Université de la Rochelle

Afin de permettre à l’étudiant de s’immerger dans la réalité du métier, ces formations, qu’elles soient orientées sécurité ou Cloud Computing se déroulent généralement en alternance, par contrat d’apprentissage ou de professionnalisation.

Le choix de l’école ou de l’établissement de formation dépend majoritairement des ambitions professionnelles du futur technicien en réseaux. Un technicien informatique peut s’orienter vers une spécialisation Cloud (une branche que l’ESGI propose, par exemple) ou sélectionner une option développement afin de s’ouvrir un plus large panel de possibilités.

Dans quel type d’entreprise évolue le technicien de maintenance informatique ?

Étant donné la variété de ses missions (installation, conseil, maintenance, dépannage, sélection des fournisseurs, choix du système d’exploitation, veille…) les compétences du technicien informatique sont recherchées pour différents types de missions et types d’entreprises.

Le parcours d’un technicien peut très bien commencer dans une PME ou au sein d’un grand groupe, sous la supervision d’un administrateur système et réseaux ou travailler en tant que prestataire dans une entreprise de prestation de services d’informatiques.

Après quelques années d’expérience, il est tout à fait envisageable pour le technicien informatique d’évoluer vers un poste de consultant. À ce moment, il peut s’orienter vers une entreprise de consulting ou offrir ses services en tant que freelance.

Avec la transformation digitale, ses compétences seront toujours demandées et valorisées, et il aura de nombreuses possibilités d’évolution. L’expérience et le développement de compétences complémentaires, voire l’acquisition de certifications peuvent lui permettre d’évoluer vers plus de responsabilités.

Les évolutions de carrière d’un technicien réseau

La nature même du métier de technicien informatique et réseaux demande une vive curiosité et une réelle envie d’apprendre. Sans elles, le technicien risque d’être vite dépassé par les nouvelles technologies qui fleurissent à un rythme effréné sur le marché de l’informatique.

En plus d’une veille technologique constante, le technicien informatique gagnera à se former et développer de nouveaux types de compétences. Aussi bien pour répondre aux nouvelles exigences du marché que par désir d’évoluer vers un poste à responsabilités.

Le parcours classique d’un technicien technique et réseaux serait d’évoluer vers le poste d’administrateur système et réseaux. Fort de ses années d’expérience, et pourquoi pas d’une formation complémentaire.

Il aura alors la charge de superviser des équipes techniques, mais aussi d’être force de décision sur les choix de programmes, systèmes et langages utilisés pour répondre aux impératifs informatiques de la ou des entreprises pour lesquelles il travaille. Particulièrement compétent en terme de Cloud et sécurité, l’administrateur système maîtrise les technologies de l’informatique sur le bout des doigts.

Si le salaire d’un technicien informatique débute vers 24K, celui d’un administrateur système et réseaux en entreprise est en moyenne de 30K pour un profil junior. Au vu de l’importance de l’informatique au sein de la plupart des structures, c’est un profil très sollicité.

Quelles opportunités pour le technicien informatique freelance ?

Aujourd’hui, il est de plus en plus facile de se lancer en freelance. En témoigne le pourcentage de professionnels de l’informatique et du digital qui passent le cap. L’avantage du freelance est sans conteste son autonomie et la variété des clients et missions qui enrichiront son parcours pro.

Un jour, le freelance peut faire de l’installation technique pour un groupe et le mois suivant, assister une startup dans son installation informatique et l’accompagner dans sa maintenance. La diversité de ses missions lui permettent de réactualiser constamment ses connaissances sur les outils et technologies qu’il utilise.

Outre LinkedIn, qui peut offrir une belle visibilité aux freelances, de nombreuses plateformes de mises en relation existent, certaines plus pertinentes que d’autres. C’est le cas de Malt ou encore de FreelanceRepublik. Cette dernière a l’avantage d’être orientée technique et se spécialise dans la mise en avant de profils d’ingénieurs et de techniciens de l’informatique et du digital.

En-dehors des plateformes digitales, les évènements de networking, les espaces de coworking sont des viviers d’opportunités pour les métiers de l’informatique et du digital. Enfin, il existe même des applications mobiles telles que Shapr ou Ripple pour trouver l’opportunité idéale.

En conclusion, le technicien informatique a de nombreuses et belles opportunités de carrière. En continuant sa formation ou en s’établissant à son compte, il peut évoluer vers des missions à responsabilités voire se spécialiser dans des branches spécifiques. C’est le cas par exemple des ingénieurs logiciel Blockchain, particulièrement recherchés par les startups.

Vous envisagez une formation de développeur informatique ? Découvrez le métier et les opportunités de formation !

You May Also Like

About the Author: Team LesLeudis

elit. sit ut adipiscing risus fringilla Curabitur