Quel futur pour le développement web ?

web development

Le développement web est-il un métier d’avenir sur le long terme ? Si l’on prend la société dans son état actuel, il semble plutôt évident que la réponse est « oui ». Les plateformes digitales fleurissent sur tous les supports : ordinateur, tablette, smarpthones… Les langages web ont évolué jusqu’à permettre le développement d’applications sur navigateurs, reléguant définitivement au rang d’antiquités les sites web statiques et non-adaptatifs.

Ces évolutions digitales sont intrinsèquement liées à la façon dont nous consommons Internet aujourd’hui. Il y a dix ou quinze ans, le web entamait son processus de démocratisation. Aujourd’hui, l’accès à Internet est une norme au sein des foyers. Ceux ne possédant pas de connexion à domicile font office d’exceptions, tant le digital a pris une part importante dans notre quotidien.

Des débuts du web à la révolution digitale

Internet a entraîné une puissante métamorphose de notre société. De la façon dont nous recherchons des informations à notre manière de réserver notre restaurant du soir, nous avons naturellement le réflexe d’ouvrir une page web plutôt qu’un encyclopédie ou un guide Michelin.

Le digital est en plein essor et son expansion n’est pas prête d’être stoppée : la révolution numérique a déjà changé considérablement les process d’entreprise, de même que les profils recherchés par les compagnies. Les développeurs ont la part belle dans cette émergence foisonnante de nouvelles technologies.

Le constat est évident : les métiers du digital sont porteurs et les développeurs ont de beaux jours devant eux. Les spécialistes des nouveaux frameworks populaires, en particulier, sont particulièrement recherchés et peuvent prétendre à d’excellentes opportunités d’emploi.

Le développement, plus accessible et moins coûteux

Au début des années 2000, les licences de logiciels, les serveurs, la bande-passante étaient des investissements onéreux pour les pionniers du développement web et les entreprises devaient avoir un financement solide pour présenter sur le marché un produit digital viable et rentable.

À l’heure actuelle, les coûts ont considérablement baissé. Les investissements de départ sont beaucoup moins importants, offrant de nouvelles opportunités aux petites et moyennes structures, et ouvrant grand la porte aux start-ups.

Les infrastructures en Cloud, les frameworks open-source et l’esprit largement contributif du Net font qu’il est devenu possible de développer sans investir lourdement, à condition d’avoir les compétences en développement et en design. Cela a permis à une nouvelle génération de développeurs de concevoir produits et applications digitales plus rapidement et plus simplement.

L’UX au cœur du développement produit

La normalisation d’Internet et la baisse des coûts ont multiplié les opportunités digitales. Le marché du numérique a suivi la métamorphose en voyant sa croissance augmenter de manière exponentielle. Les logiciels et applications foisonnent, offrant un choix toujours plus dense aux consommateurs, qui eux-mêmes ont vu leur nombre croître à une vitesse folle.

Il y a une conséquence majeure à ce fourmillement technologique : le choix et la diversité apportés sur le marché rendent le consommateur d’autant plus exigeant, qu’il s’agisse d’un particulier ou d’une société.
De fait, s’il est devenu relativement simple de concevoir un produit performant avec peu de moyens, en contrepartie, il est complexe de se positionner sur le marché.

Avec la transformation digitale et la compétitivité du marché, l’utilisateur devient le point central de la conception produit. La performance passe par des innovations à la fois techniques et ergonomiques. C’est la raison pour laquelle la conception de produits basée sur les philosophies Agile ou Lean ont tant de succès ces dernières années. Les méthodes de création et de développement statiques sont devenus archaïques, dans le sens où ils ne permettent pas la flexibilité des méthodes itératives.

Il n’est plus question de passer des jours à former ses équipes à l’usage d’un logiciel : c’est un investissement de temps et d’argent que les sociétés ne veulent plus supporter, car elles sont elles aussi soumises à la pression de la performance. On le voit d’ailleurs à la façon dont la philosophie Agile s’est répandue à des domaines différents du développement web.

De fait, les entreprises attendent d’un produit digital :

  • Une interface intuitive
  • La simplicité d’utilisation
  • Des fonctionnalités personnalisées à leur problématique métier
  • Un faible investissement en matière de formation des collaborateurs
  • Un produit fluide, rapide et collaboratif

Pour parvenir à viser juste, les concepteurs ont besoin de faire entrer directement l’utilisateur dans la boucle de développement. En revanche, cela demande de changer les façons techniques de procéder : plus question de développer un prototype en y faisant intervenir les développeurs back-end, front-end et les designers. Cela serait trop long, trop coûteux.

La convergence du développement front-end et de la conception UI

Une chance pour les équipes de développement : l’accessibilité des nouvelles technologies, des frameworks aux suites logicielles rendent le prototypage bien plus facile en amoindrissant l’investissement de temps passé sur les phases de développement et de sécurisation produit. Voire, tendent à faire disparaître cette phase grâce à l’apparition sur le marché de softwares tels que Sketch, Figma, ou encore inVision et Marvel.

Ces outils collaboratifs permettent d’impliquer dès les premières phases du projet les différents acteurs de la conception, et placent au premier rang le travail sur l’interface. En conséquence, la collaboration étroite entre développeurs (principalement front-end) et designers changent peu à peu les archétypes de profils attendus des développeurs front-end, mais aussi des designers.

Cette convergence vient aussi de la sophistication des outils de production graphique et de la façon dont les équipes graphiques les utilise. Par ailleurs, la démocratisation des frameworks de conception front-end tels que React ou Node.js ouvrent la voie vers des possibilités d’automatisation de développement front-end par les biais des outils de design et de prototypage :

  • Squarespace a, par exemple, déjà mis au point un processus de ce type pour la conception sites web basiques
  • Webflow propose un environnement drag & drop capable de créer du contenu interactif pour les sites web
  • Atomic et Origami proposent des solutions intéressantes avec des composants, animations et datas préconçues.

Tous ces outils sont « design first », mais beaucoup permettent aux utilisateurs d’éditer ou d’ajouter du code modifiable et d’affiner ainsi leur produit. Imaginez ce que donneront ces logiciels dans cinq ans !

Le design-first va changer les profils des développeurs

Le développement web, métier d’avenir ? Oui, assurément, mais il ne faut pas s’attendre à ce que les professionnels du digital aient encore le même profil et que le triangle « back-end – front-end – design » reste figé dans la forme que nous connaissons aujourd’hui.

Le travail collaboratif tend à sensibiliser le designer au technologies front-end, et il est de plus en plus attendu du développeur front-end une sensibilité graphique. L’objectif est de produire plus rapidement et plus efficacement des interfaces graphiques adaptatives et ergonomiques.

Cette tendance est d’autant plus évidente qu’on voit, à travers l’apparition des frameworks comme React, Angular ou encore Vue, que l’UX s’implante au cœur de la conception front-end tout en simplifiant la phase de développement et de sécurité.

Dans les années à venir, le clivage entre conception graphique et développement front-end comme deux métiers distincts est probablement voué à disparaître. De nombreuses sociétés privilégient déjà les profils hybrides, qui concilient sensibilité graphique et compétences techniques, appelés designers front-end.

Il y aura, bien sûr, toujours de l’intérêt pour les profils de développeurs et d’ingénieurs spécialisés. Mais le développement dans toute sa technicité sera plus aisément tourné vers les défis technologiques de demain, suivant les révolutions technologiques qu’on voit déjà fleurir sur le marché : de la réalité augmentée à la voiture autonome.

Le chemin pris par les logiciels et frameworks de conception web et mobile tend cependant, quant à lui à prouver l’importance que prendra l’UX / UI sur le développement pur.

Intéressé par des opportunités d’emploi dans les secteurs de l’UX et du design ? Découvrez nos offres sur lesjeudis !

You May Also Like

About the Author: Team LesLeudis

ut consectetur sit porta. ut tempus ut