Comment bien préparer son stage en informatique ?

Jeune Fille en stage informatique avec son manager

Le stage est une étape fondamentale dans le parcours d’un étudiant en informatique ou dans le domaine digital. Bien préparé, un stage peut être particulièrement formateur et enrichissant. Plus qu’un premier pas dans le milieu professionnel, les stages dans le digital permettent d’appréhender de vrais projets, des problématiques techniques bien réelles qui permettront à l’étudiant que vous êtes de mettre en application ce que l’école vous a appris.

Un stage en entreprise a également l’avantage de confronter le novice à une équipe de professionnels. L’intégration à l’équipe et l’adaptation à des méthodes de travail qui ne correspondent pas forcément aux méthodologies employées en classe permettent d’exercer son sens de l’organisation, son adaptabilité et sa confiance, en sortant de sa zone de confort.

Pour qu’un stage soit formateur, il ne faut pas négliger néanmoins plusieurs règles qui éviteront les déceptions. Qu’y a-t-il de pire qu’un stage sélectionné « par défaut », à cause d’un manque d’organisation ?

Se préparer à sa recherche de stage en informatique

De la même manière qu’il est essentiel de préparer ses candidatures pour une recherche d’emploi, une recherche de stage dans le digital ne s’improvise pas. Avant toute chose, il est essentiel de s’interroger sur vos ambitions professionnelles.

Ces premières questions vont vous permettre d’établir le profil d’entreprise le plus susceptible de correspondre à vos ambitions. En dresser le portrait va faciliter vos recherches et vous permettre de préparer au mieux votre présentation, mais aussi les questions à poser lors de vos entretiens.

Eviter les CV et lettres types !

Rassembler vos projets personnels ou scolaires les plus pertinents pour votre recherche, ajuster votre curriculum et poser des critères sur votre recherche est un premier pas pour trouver le Saint Graal, à savoir : le stage idéal, en corrélation directe avec vos ambitions de carrière.

Néanmoins, il est très fortement déconseillé de se contenter de ce premier « dégrossi » et de l’envoyer tel quel aux entreprises que vous aurez sélectionnées. Une candidature type, envoyée en masse, se remarque en un coup d’œil pour un recruteur qui a l’habitude de voir passer des centaines de candidatures de stage ou d’emploi.

Or, même s’il ne s’agit « que » d’un stage, vous contenter de parler de vous en négligeant l’entreprise n’est pas le plus indiqué pour éveiller l’intérêt.

Montrez que vous avez sélectionné cette entreprise pour des raisons précises, qu’elle vous a séduite et que vous avez véritablement envie de l’intégrer.

Là encore, les critères qui vous ont permis votre pré-sélection vont vous aider, ainsi que toutes les informations pertinentes que vous aurez pu trouver au sujet de l’entreprise.

Vous pouvez, par exemple, mentionner des projets menés par l’équipe digitale qui vous ont particulièrement plu.

Équilibrer le dosage entre les paragraphes où vous parlez de votre profil et ceux où vous parlez de l’entreprise semble assez évident (un savant mix des deux au sein d’un même paragraphe semble même l’idéal car ils permettent de parler de l’entreprise tout en mettant l’accent sur ce que vous pouvez apporter en réponse à ses problématiques).

Pourtant, vous seriez pourtant surpris de constater le nombre de lettres de motivation impersonnelles et de CV mal adaptés à la cible qui sont envoyés régulièrement par les candidats, qu’il s’agisse de stages ou de candidatures en vue d’un poste en CDI…

Comment mener mes recherches pour trouver l’entreprise idéale ?

Avant d’en venir à personnaliser vos candidatures, il faut d’abord trouver les bonnes entreprises auxquelles envoyer vos candidatures. Aujourd’hui, nombreuses sont les entreprises qui proposent des stages longue durée aux étudiants. Cela peut-être un bon tremplin pour trouver votre stage, mais il faut cependant prendre des précautions lorsque vous répondez à ce type de candidature.

Pour profiter au maximum de votre stage, vous aurez besoin d’un cadre et d’un maître de stage investi, qui vous aide à progresser. En tant que stagiaire, vous n’êtes pas un professionnel ! En revanche, vous vous destinez à l’être et le stage est en ce sens un échange de bons procédés entre le stagiaire et l’entreprise qui l’accueille.

Assurez-vous d’avoir un cadre !

Si le stagiaire peut renforcer et assister l’équipe en place à moindre coût, ce dernier attend également de tirer profit de son expérience au sein de l’entreprise. Assurez-vous que le maître de stage qui vous supervisera est compétent dans votre domaine d’études et soyez attentifs à ce qui sera attendu de vous.

En tant qu’apprenant, vous ne pouvez pas avoir la même productivité et les mêmes responsabilités qu’un employé qui est installé dans l’entreprise depuis plusieurs années. Or, c’est parfois ce qui est demandé aux jeunes stagiaires, qui se retrouvent livrés à eux-même, soumis à une pression qui cause à terme plus de perte de confiance que d’enrichissement professionnel.

Les méthodes de recherches

Cela étant dit, les façons de trouver une entreprise sont variées. LinkedIn, en tant que premier réseau professionnel, peut être un bon démarrage. En ce sens, veillez à soigner votre profil (photo, présentation, expérience, projets,…). Vous pouvez consulter les offres disponibles ou contacter directement un cadre de l’entreprise qui vous intéresse.

Certains stagiaires choisissent l’originalité en se présentant, par exemple, en vidéo, mais une première prise de contact personnalisée est déjà plus susceptible de se voir récompensée d’une réponse qu’un message généraliste.

Bien sûr, vous pouvez également faire votre recherche sur lesjeudis.com ! Nous possédons une section totalement réservée aux étudiants en recherche de stage dans l’informatique ou dans le digital, que vous pourrez retrouver en lien en fin d’article.

Il est fréquent que les écoles possèdent également une liste d’entreprises ouvertes à l’accueil de stagiaires et susceptibles de vous correspondre. Cette liste peut être un très bon biais pour trouver votre stage, d’autant que l’aide fournie par l’école, ainsi que sa réputation, peut renforcer votre candidature.

Quel(s) type(s) d’entreprise privilégier pour un stage IT ?

La question peut paraître secondaire, et pourtant elle n’est pas à négliger. Entre le grand groupe du CAC40 et la petite start-up en plein lancement, l’environnement de travail peut changer du tout au tout :

  • Procédures décisionnelles
  • Organisation du temps et des horaires
  • Profil type des équipes digitales, etc.

Ainsi, une start-up aura tendance à se révéler plus flexible sur les rôles et missions de chacun, celles-ci ayant tendance à préférer les profils pluri-compétences. Le milieu est généralement plus jeune et plus enclin aux procédures de travail proactives, quand le département digital d’un grand groupe peut se révéler plus cadré et rigide.

La PME, quant à elle, peut revêtir un aspect plus « familial ». Les équipes sont généralement plus réduites, il n’y a pas nécessairement d’experts dans chaque domaine et c’est un bon tremplin pour les « touches à tout » qui aiment se diversifier.

Si vous souhaitez décrocher un premier poste à la clé de votre stage, ce n’est pas forcément la meilleure opportunité, cependant. Il n’est pas rare que le stagiaire assise à une restructuration qui n’aboutit pas toujours à un poste. Par ailleurs, les opportunités d’évolution sont souvent plus restreintes que dans d’autres types d’entreprises.

Enfin, le grand groupe peut convenir aux stagiaires qui aiment se sentir cadrés. La structure des grands groupes permet généralement d’avoir une vision claire de ses missions et un cadre bien délimité, qui permet à des équipes plus grandes de fonctionner sans que le travail des uns n’empiète sur celui des autres.

Néanmoins, l’aspect très structuré des grands groupes peut ne pas convenir aux profils proactifs et créatifs, qui se sentiront vite cloisonnés ou contraints dans un rôle où ils ne peuvent pas pleinement s’exprimer.

Les avantages d’un grand groupe résident néanmoins dans la crédibilité de ce dernier, qui peut apporter une plus-value au CV, ou offrir des opportunités d’emploi à plus long terme avec de belles perspectives de formations et d’évolutions.

Les questions à poser pour un stage réussi

Une bonne préparation de la recherche est fondamentale pour trouver un bon stage, mais la préparation et l’écoute active lors de l’entretien l’est tout autant. Poser les bonnes questions et identifier les compétences qui seront sollicitées est essentiel pour savoir dans quoi vous allez vous engagez, et si cela vous correspond.

Certaines questions que vous aurez à poser sont inhérentes au contexte dans lequel vous allez présenter votre candidature, il est important de poser quelques questions utiles :

  • Qui sera votre maître de stage ?
  • Quelles pourraient être vos responsabilités au sein des missions auxquelles vous participerez ?
  • Quelles sont les méthodes de travail privilégiées ?
  • Quel est le fonctionnement de l’équipe (collaboration, autonomie,…) ?

Avec ces quelques conseils, nous espérons que vous aurez quelques clés supplémentaires en main pour trouver le stage idéal et faire vos premières armes en entreprise !

Vous souhaitez commencer dès à présent votre recherche ? Rendez-vous dans la section stage des jeudis.com !

You May Also Like

About the Author: Team LesLeudis

felis ut luctus leo eleifend risus