Les tendances du marché en DevOps

584916460

Généralement couplé à la méthode Agile en entreprise (dont nous présenterons les valeurs principales plus bas) le DevOps présente de nombreux avantages car il permet, entre autres, d’accroître considérablement la productivité. Cependant, il soulève aujourd’hui encore de nombreuses questions, qu’elles soient liées à ses objectifs, à sa mise en place ou encore à l’évaluation même de ses performances.

Découvrez, au travers de cet article, les principes fondateurs de la méthode DevOps en entreprise ainsi que ses principales tendances et perspectives d’évolution en 2018.

À quoi correspond la démarche « DevOps » ?

De manière générale, le DevOps accompagne les entreprises dans leur transformation numérique en leur apportant davantage d’agilité et en réduisant les coûts et les risques liés au changement. Souvent assimilé à des pratiques que l’on retrouve dans la méthodologie « agile », le DevOps est considéré aujourd’hui par 87% des entreprises françaises comme indispensables à la réussite de leur virage digital*.

La démarche « DevOps » consiste en réalité à rapprocher les opérations de développement et de production en entreprise. Cet alignement fait intervenir différents types de dimensions : le personnel (les équipes), la culture d’entreprise, les outils (technologiques) et les processus. On parle ainsi du « trio DevOps », dont le principal objectif est de permettre aux entreprises de répondre plus efficacement aux besoins de leurs métiers.

Plus concrètement, le DevOps correspond à l’assemblage d’outils logiciels (produits, composants et services), en majeure partie open source et comprenant des intégrations personnalisées en fonction des besoins de l’entreprise. Il ne faut pas pour autant considérer le DevOps comme un simple outil informatique puisqu’il s’agit davantage d’une « méthode », elle-même s’inscrivant dans une démarche visant à optimiser l’industrialisation des processus.

Quelles sont les principales tendances DevOps en 2018 ?

Déjà bien installé au sein des entreprises, le mouvement DevOps ne cesse d’évoluer et fait aujourd’hui émerger certaines tendances quant à ses différentes mises en application. Parmi elles, on retrouve principalement l’alliance du DevOps et de la méthode Agile. Au sein de cette alliance, on part du principe que l’innovation n’est plus considérée comme un « frein » à la productivité mais au contraire, comme un moteur.

En optimisant l’industrialisation de ses processus, l’entreprise subit moins la pression du « time du market » car elle gagne ainsi un temps d’avance et réduit le délai de mise sur le marché de ses produits. Tout l’enjeu du DevOps réside alors dans le fait d’allier la rapidité et la qualité. Pour s’assurer du maintien de cette qualité, la conduite de tests est menée en continu. L’entreprise gagne donc également en flexibilité en améliorant la qualité de service pour ses clients en temps réel et de manière automatique.

On retrouve, à travers la démarche DevOps et ses différentes applications, les valeurs fondamentales de la méthode Agile, à savoir :

       Les individus et leurs interactions plutôt que les processus et les outils

       Les logiciels opérationnels plutôt que la documentation exhaustive

       La collaboration avec les clients plutôt la contractualisation des relations

       L’adaptation au changement plutôt que le suivi d’un plan

De ces valeurs découlent alors des pratiques adoptées par les entreprises pour accélérer le rythme de leurs innovations :

       L’automatisation : c’est la clé de la réussite du mouvement DevOps. En automatisant ses processus les plus performants, l’entreprise réalise un gain de temps considérable et réduit également le risque d’erreurs dû aux saisies manuelles. Comme évoqué plus haut, l’automatisation réduit le time to market et permet la livraison et le déploiement continus : il s’agit, d’une part, de produire des solutions logicielles sur des cycles courts et d’autre part, de s’assurer en permanence que chaque modification liée au code d’une de ces solutions n’en altère pas le fonctionnement.

       L’intégration de la sécurité dans les pratiques DevOps (« DevSeOps ») : par la mise en place de tests en continu. L’entreprise doit toujours veiller à ce que ses produits ou services soient sécurisés avant de les mettre sur le marché. Cela peut passer par l’écriture d’un code sécurisé par les développeurs.

       La mesure du ROI : les entreprises doivent aujourd’hui fournir la preuve de leurs performances et lorsqu’il s’agit de DevOps, la définition d’indicateurs n’apparait pas toujours comme évidente. Il s’agira principalement de la réduction de temps passé sur des opérations désormais automatisées et qui sera réinjecté dans des tâches à plus forte valeur ajoutée ou encore toutes les données liées à l’amélioration de l’expérience client.

Le marché de l’emploi pour les DevOps

Face à de tels enjeux, de nombreux postes de DevOps se créent petit à petit au sein des entreprises. Ce profil « double compétence » est particulièrement prisé des Directions des Systèmes d’Information qui sont en constante recherche de flexibilité et de fluidité.

Le poste de DevOps requiert plusieurs compétences à la fois techniques et humaines puisqu’il « regroupe » des compétences autrefois attribuées individuellement aux ingénieurs en développement et aux ingénieurs en administration de systèmes.

Alors que les offres en matière de DevOps ne cessent de fleurir sur les plateformes de recherche d’emploi, il n’existe pas encore de formation à proprement parler dédiée à cette activité. La plupart du temps, un diplôme en ingénierie informatique couplé avec un minimum de 5 années d’expérience sur le terrain sont nécessaires pour pouvoir prétendre à ce type de poste. L’accent est particulièrement mis sur l’expérience, considérée comme indispensable à l’obtention de compétences en développement, en production de solutions logicielles et en administration système.

Le DevOps fait aujourd’hui partie des 3 métiers susceptibles d’être les plus sollicités par les entreprises au cours de l’année 2018, alors que les développeurs restent en tête du top 20 des métiers les plus recherchés en France.

*Source : L’impact des pratiques agiles et du DevOps sur la valeur apportée aux clients et la rapidité d’exécution, étude menée par CA Technologies et Coleman Parkes Research auprès de 1770 entreprises au niveau mondia

You May Also Like

About the Author: Team LesLeudis

facilisis accumsan dapibus sed Aliquam quis Praesent Phasellus tempus