Partager sur :Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Deuxième industrie culturelle en France, le secteur du jeu vidéo progresse constamment, au fil des évolutions informatiques et technologiques. Les talents tech sont toujours plus essentiels à son essor. Mais quelle carrière choisir ? Quel salaire espérer et quelles évolutions possibles ? Zoom sur 5 métiers taillés sur-mesure pour les profils tech.

 

Les programmeurs donnent vie au jeu. Qu’ils s’occupent du moteur physique ou graphique (affichage 3D, mémoire…), du gameplay (jouabilité, comportement des joueurs), qu’ils se spécialisent dans l’AI, la 3D, le réseau, les applis ou l’interface user, les code warriors sont tous essentiels. Ils ont pour mission de rassembler les visuels des graphistes, les musiques et bruitages du musicien et sound designer en un tout cohérent via des milliers de lignes de codes. Suite aux retours que l’équipe aura des bêta testeurs, ils assurent aussi la maintenance en corrigeant les éventuelles erreurs rencontrées sur le jeu. Et les possibilités d’évolution sont nombreuses ! Un génie du code, dans le monde du jeu, peut gravir les échelons comme on passe les niveaux : s’il est bon, rien ne l’arrête ! 

Voici les opportunités de carrière méritant de mettre son avenir…en jeu. 

LEVEL I : Concepteur de niveaux

Personnage : le “devin”.  
Créatif intuitif maîtrisant aussi bien la technique logicielle (versioning, prototypage, modélisation) que la technologie web (Flash, Unity, HTML…), le concepteur de niveaux touche à tous les niveaux de la game tech.
Ses talents : sa connaissance des outils d’édition de niveaux et logiciels de versioning, des langages de script, technologies web et techniques de prototypage 2D, modélisation 3D, d’AI.
Pouvoirs :
> Maquette préliminaire en fonction des contraintes de production et choix graphiques, visant à anticiper les choix des joueurs
> Création des cartes prototypes fonctionnelles> Intégration des éléments multimédia réalisés par l’équipe de création (objets, décors, personnages, animations, etc.), du moding, des scripts de programmation, des contraintes techniques (nomenclatures, archivage, versions, exécution logicielle, matériel), automatisation des objets et catégories.
> Tests de niveaux pour assurer la jouabilité
XP : Bac+3 à bac +5 (BTS ou grandes écoles)
Richesses : Entre 22 k€ et 32 k€
Evolution : Game designer ou directeur de créa.

LEVEL II : Engine Genius Programmer 

Personnage : “motorhead”.
Le programmateur moteur développe et maintient la technologie « moteur de jeu » (qui se compose de moteurs graphiques, sons, physique, réseau, etc) et du pipeline de production correspondant à ce moteur.
Ses talents : profiling, gestion de palettes, maîtrise des outils de production, intégration, etc., et des langages de programmation. Maîtrise de l’architecture des moteurs du jeu et des contraintes de mémoire, techniques de calcul 3D.
Pouvoirs :
> Développement et maintenance des briques moteurs
> Ajout des fonctionnalités dans le moteur, gestion compatibilité en fonction des exigences des consoliers
> Développement des outils, assets et pipeline de production pour les graphistes, les level designers, les sound designers, etc.
> Tests, optimisation et automatisation
XP : Bac+5 en informatique, BTS/DUT info, licence pro info.
Richesses : Entre 30€ et 40 k€ en moyenne. Maximum 55 k€.
Evolution : programmeur/ingénieur spécialisé tools ou IA, lead programmeur

LEVEL III : AI Expert Programmer

Personnage : “AI Master”.
Le programmeur expert IA donne vie à l’imprévu, se spécialise dans les interactions tout en comprenant l’aspect itératif du jeu. Il travaille avec les concepteurs de missions pour améliorer chaque nouvelle version.
Ses talents : la technique et la créativité, l’aisance dans les univers complexes et en perpétuelle évolution.
Pouvoirs :
> Concevoir et programmer les comportements du personnage/véhicule incarné par le joueur et des adversaires (ou autres personnages), actions, règles, etc, et les optimiser.
> Implanter les règles définies par le game designer
> Participer à l’équilibrage du jeu (réglage de difficulté)
> Optimiser tous les aspects dépendant de l’IA : comportements des personnages non jouables (NPC), navigation, systèmes décisionnels et de trafic…
> Correction des bugs en IA
XP : Bac+5 école d’ingénieur informatique, BTS/DUT info, licence pro info.
Richesses : Entre 27 k€ et 40 k€; maximum 55 k€.
Evolution : lead programmeur

LEVEL IV : Lead programmeur

Personnage : “l’empereur”. 
Il encadre les équipes de développeurs et de programmeurs.
Ses talents : sa connaissance de la chaîne de production, des langages de programmation, sa capacité à mettre en oeuvre des techniques de résolution des problèmes et sa grande pédagogie.
Pouvoirs :
> Pilotage des activités de développement, des projets et arbitrages en développement
> Développement des fonctionnalités spécifiques complexes
> Assurer la conception et l’architecture des nouveaux produits et services de développement
> Suivi et maintenance du code après sa mise en production, assurer la conformité technique, les mises à jour, etc.
> Management, encadrement, recrutement
XP : Bac+5 en école d’ingénieurs
Richesses : Entre 32 k€ et 42 k€ en moyenne; jusqu’à 86 k€.
Evolution : directeur technique 

TOP LEVEL  : Directeur technique

Personnage : le “sage”.
Ce profil tech est un meneur engagé, désireux de définir et superviser intégralement les technologies mises en œuvre dans les jeux.
Ses talents : sa maîtrise des outils de dév, des architectures matérielles et logicielles, des systèmes d’exploitation, sa culture du jeu.
Pouvoirs :
> Fin stratège : définir le positionnement technologique, la qualification de l’environnement technologique – langages de développement, infrastructures techniques, etc., assurer le suivi d’acquisition des licences d’exploitation.
> Pilote : supervision de la phase de rédaction et de validation des spécifications techniques, définition des projets technologiques, planification des phases de développement • Conseil client, soutien technique aux équipes projets
> Manager : encadrement des équipes techniques (planification des activités, suivi, évaluation), recrutement et formation, développement des compétences de l’équipe.
> Gestionnaire : il gère la qualité, le budget autant que la réalisation des projets.
Evolution : PDG/CEO/directeur général
XP : école d’ingénieurs (informatique, télécoms, généraliste), master info.
Richesses : Entre 44 k€ et 54 k€, jusqu’à 100 k€

A lire aussi :
> Aaron Swartz, le libre penseur du net
> Microsoft, futur mentor AI à Station F
> 3 métiers pour les geeks

Partager sur :Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn