Marketing digital : les 5 métiers les plus demandés en 2018

575844202

La majorité des entreprises ont bien compris l’importance de réussir leur transformation digitale et ont plus que jamais besoin de ces nouvelles compétences liées au domaine du marketing digital.

Les métiers du numérique et du web ne cessent de se développer au rythme des expertises qui sont désormais devenues indispensables pour booster la performance commerciale et dégager de nouveaux avantages concurrentiels. Découvrez quels sont les 5 métiers du marketing digital les plus demandés en 2018.

1. Le SEO Strategist

Le SEO Strategist est un spécialiste du référencement. Il a pour mission principale d’améliorer le positionnement d’un site internet dans les résultats des moteurs de recherche sur certains mots clés spécifiques. Son principal objectif est de renforcer la visibilité du site afin de générer du trafic qualifié, ce qui permet également d’améliorer le taux de conversion des prospects. De ce fait, le SEO Strategist participe au développement du portefeuille client. Il peut travailler soit au sein d’une agence, soit directement pour un client en tant qu’indépendant.

Pour mener à bien sa mission, le SEO Strategist procède à un audit du site afin de déterminer son positionnement. Après avoir obtenu toutes les informations qui lui sont nécessaires, il compare ces résultats avec ceux des concurrents afin de proposer une meilleure stratégie de référencement. Pour optimiser le référencement du site, il assure une veille constante pour être informé des nouveautés techniques en matière de référencement. Le SEO Strategist dispose donc d’une double compétence : marketing et technique.

Le salaire du SEO Strategist dépend de certains paramètres, liés notamment à la taille de l’entreprise et à son statut (indépendant ou salarié). Il est généralement compris entre 25 k€ et 50 k€ par an.

2. Le Growth Hacker

Le Growth Hacker est de plus en plus sollicité dans les domaines de l’informatique et du marketing digital. Ce spécialiste du webmarketing est activement sollicité pour augmenter la croissance de l’entreprise en assurant une visibilité accrue autour des produits et services proposés. Il doit ainsi maîtriser un certain nombre d’outils numériques pour atteindre ses objectifs. Étant donné que sa principale mission est d’accroître le nombre de visiteurs ou de prospects, il doit également posséder de solides bases techniques et marketing. Les principales missions d’un Growth Hacker consistent en l’acquisition de leads, l’activation, la rétention, l’engagement et la monétisation.

Pour atteindre ses objectifs, le Growth Hacker doit étudier de près les caractéristiques des produits ou des services, ce qui lui permet de mettre en place une stratégie efficace.

Élément capital dans la stratégie de marketing et de communication de l’entreprise, le Growth Hacker doit maîtriser un certain nombre de compétences en développement et en référencement web, mais également en psychologie sociale et en SMO (Social Media Optimization).

Sur le plan salarial, la rémunération d’un Growth Hacker dépend bien souvent de l’entreprise qui le recrute et du nombre d’années d’expérience. Toutefois, le salaire annuel pour un débutant varie généralement entre 25 k€ et 30 k€ par an. Pour un professionnel junior, le salaire est de 35 k€, tandis que le sénior touche entre 60 k€ et 80 k€.

3. Le Social Media Manager

Le Social Media Manager est un des éléments phares de toute stratégie de communication digitale. Il est chargé de gérer les réseaux sociaux sur lesquels l’entreprise (ou la marque) pour laquelle il travaille est présente. Pour cela, il doit être capable d’identifier son cœur de cible. C’est pourquoi l’une de ses nombreuses missions consiste à dénicher le ou les réseaux sociaux les plus pertinents. Le Social Media Manager doit pouvoir se montrer curieux en vue de la réalisation des objectifs fixés. Il assure une veille de façon permanente pour rester toujours en phase avec l’actualité et les tendances du web. Il est en quelque sorte « l’interface » entre les internautes et l’entreprise. Interlocuteur de choix, il est tenu d’interagir avec les membres de la communauté et d’animer les différentes plateformes de communication (réseaux sociaux, blogs, forums).

Le métier de Social Media Manager demande une parfaite maîtrise de la langue française ainsi qu’un un certain esprit de synthèse. Il doit être réactif et répondre présent lorsqu’il est sollicité par la communauté. Avoir des compétences en référencement naturel peut être un plus.

Le salaire annuel d’un Social Media Manager se situe généralement entre 40 k€ et 50 k€.

4. Le Content Strategist

Le Content Strategist est chargé de créer et de gérer des contenus en ligne pour une entreprise. C’est à lui que revient le choix du contenu à publier, tout en respectant la stratégie de communication mise en place. Le métier de Content Strategist est devenu particulièrement indispensable puisque la majeure partie des entreprises actuelles ont amorcé leur transition digitale. Les stratégies de marketing et de communication se développent désormais à travers le web.

Ce métier exige de bonnes qualités rédactionnelles et une maîtrise de la langue française. Le Content Strategist doit posséder des compétences en référencement (SEO) et animer régulièrement le site de l’entreprise pour laquelle il travaille. Il doit aussi avoir une excellente culture générale, maîtriser le web et être au courant des dernières évolutions. À cela, il faut ajouter qu’il est aussi nécessaire de connaître les langages HTML/CSS et PHP.

Le salaire d’un Content Strategist est calculé en fonction du nombre d’années d’expérience. Il peut être estimé entre 25 k€ et 40 k€ brut par an.

5. L’UX Specialist

Le spécialiste de l’UX (expérience utilisateur) est chargé de réaliser des interfaces simples et efficaces afin d’offrir une meilleure expérience aux utilisateurs. Pour ce faire, le professionnel doit se mettre dans la peau de l’internaute afin de mieux comprendre ses véritables besoins. L’UX Specialist travaille en synergie avec les designers, les programmeurs web et, de manière plus générale, les chefs de projet. Après avoir examiné le comportement ou les habitudes des utilisateurs sur le site web de l’entreprise ou de la marque, il propose et développe des axes d’amélioration permettant de répondre à des besoins spécifiques.

L’UX Specialist doit posséder des connaissances techniques, maîtriser les outils numériques, ainsi que certains logiciels.

Un UX Specialist débutant peut prétendre à un salaire d’environ 2500 € brut mensuel (3000€ pour un cadre).

 

You May Also Like

About the Author: Team LesLeudis

mattis accumsan eleifend commodo tempus commodo fringilla quis, ut amet, consequat. vel,