Le top 3 des augmentations salariales dans l’IT

La 7ème édition du baromètre annuel Expectra sur les nouvelles tendances des salaires cadres vient de paraître. L’étude, portant sur près de 75 000 fiches de paie et près de 10 000 entreprises, révèle que trois métiers de l’informatique et des télécoms bénéficient d’une hausse significative des rémunérations : chef de projet infrastructures, consultant MOA et ingénieur développement.

Chef de projet infrastructure : +6,8 %
Sur l’ensemble postes cadres étudiés à l’occasion de ce baromètre Expectra 2016, c’est le métier de chef de projet infrastructure qui arrive en tête des augmentations salariales, tous secteurs confondus. Avec un salaire médian brut annuel de 41 710 euros, c’est une hausse de 6,8 % qui est observée sur douze mois. Le chef de projet infrastructure conduit les projets d’évolution des infrastructures applicatives ou d’architecture, englobant notamment les business cases, l’élaboration des plannings de livrables et le suivi du budget et des indicateurs de suivi du projet. Le profil-type à ce poste a 38 ans avec 11 ans d’expérience. Dans le détail, c’est dans le quart sud-ouest de la France que le chef de projet infrastructure dispose des meilleures conditions de rémunération, devant la région Rhône-Alpes-Auvergne et le grand quart nord-ouest.

Consultant MOA (maîtrise d’ouvrages) : +6,5 %
En deuxième position du classement Expectra, un autre métier IT fait son apparition : consultant MOA, ou maîtrise d’ouvrage, avec une augmentation salariale de 6,5 % constatée sur un an pour atteindre 42 630 euros de salaire médian brut. Le consultant MOA, avec 39 ans d’âge moyen et 9 années d’expérience, est particulièrement recherché dans le nord-ouest de la France, mais aussi dans le sud-est et en région PACA. Il est l’interface entre les équipes métier et la maitrise d’œuvre chargée de la réalisation technique d’un projet. Il aide le client à définir ses besoins, émet des préconisations en matière d’architecture et d’évolution des systèmes d’information, consigne les spécifications fonctionnelles et rédige le cahier des charges. Les arguments à mettre en avant pour justifier d’un bon salaire ? Un diplôme d’une grande école, des compétences de maîtrise d’ouvrages, la connaissance des méthodes Agile et la maîtrise de l’anglais technique.

Ingénieur développement : +6 %

Un troisième métier IT complète ce podium 2016 du baromètre Expectra : ingénieur développement, avec 6 % de hausse constatée pour atteindre les 38 300 euros de salaire médian annuel brut. L’ingénieur développement peut acquérir de tels niveaux de rémunération relativement tôt dans une carrière (en moyenne, à 33 ans et après 6 années d’expérience). C’est dans le nord de la France qu’ils sont les mieux payés, devant Rhône-Alpes-Auvergne et le nord-ouest. L’ingénieur développement a pour missions de définir l’architecture matérielle et logicielle, de choisir les normes de programmation, d’optimiser les performances et de mettre en œuvre l’application. Avec une formation Bac +5 de type Miage et des compétences telles qu’une maîtrise des principaux langages informatiques et de développement web, l’ingénieur développement a de bonnes chances d’obtenir rapidement de bons niveaux de rémunération.

You May Also Like

About the Author: Team LesLeudis

ut lectus dapibus Aliquam commodo efficitur. consectetur libero.