L’histoire du web design illustrée

Grandeurs et décadences, voilà ce qui pourrait caractériser l’histoire du web design. Une série d’illustration réalisée par Froont.com (outil d’aide à la création et à la collaboration pour la conception web) retrace les grandes étapes du design web de 1989 à 2014. Des tableaux, en passant par le JavaScript, Flash, CSS jusqu’au Flat et Responsive design, découvrez les différentes modes du web design.

 

1989 : Les prémices du web design

Les débuts de la conception web étaient assez sombre … les écrans étaient littéralement noir et seuls quelques pixels monochromes vivaient à l’intérieur.

01-Tab_keys-1-v2

1995 : La folie des tableaux

La naissance de navigateurs pouvant afficher des images était la première étape dans la conception de sites web que nous connaissons. Pour structurer l’information, le concept n’était autre que de mettre des tableaux dans des tableaux, eux-mêmes imbriqués dans d’autres tableaux.

02-Tables-1v2

1995 : Javascript à la rescousse

Besoin d’une fenêtre pop-up, ou de modifier l’ordre d’un élément ? JavaScript était la réponse aux limites du HTML. Aujourd’hui, nous préférons éviter JavaScript même s’il s’est réinventé avec jQuery et Node.js.

03-Javascript-1v2

1996 : L’âge d’or de la liberté avec Flash

Pour briser les limites de la conception de sites web existants, une technologie est née, qui promet une liberté jamais vu auparavant ! Le web designer peut concevoir des formes, des modèles, des animations, des interactions, utiliser toutes les polices et tout cela en un seul outil : flash. Le résultat final est emballé comme un fichier, puis envoyé au navigateur à afficher. Autrement dit, tant qu’un utilisateur avait le dernier plugin flash et du temps libre pour attendre jusqu’à ce qu’il charge, la magie opérait ! Malheureusement, lorsque Apple a décidé de l’abandonner sur leur premier iPhone (2007), Flash a commencé à se désintégrer.

04-Flash-1v2

1998 : CSS

A la même http://www.francemedicale.net/priligy/ époque que Flash, une meilleure approche de la conception de la structuration d’un point de vue technique est né : Cascading Style Sheets (CSS). Le concept de base est de séparer le contenu de la présentation. L’aspect et le formatage sont définis dans CSS, et le contenu en HTML. Les premières versions de CSS étaient loin d’être flexibles, mais le plus gros problème était le taux d’adoption par les navigateurs. Il a fallu quelques années avant que les navigateurs commencent à le supporter pleinement.

05-CSS-2v2

2007 : Le pouvoir aux mobiles – Grilles et Frameworks

Surfer sur le web depuis un mobile était un réel défi ! La première étape pour l’amélioration était une idée de grilles de colonnes. L’étape suivante a été de standardiser les éléments couramment utilisés comme les formes, la navigation, les boutons.
L’inconvénient est que les conceptions ont souvent le même look et que les web designers ne peuvent y accéder sans savoir comment le code fonctionne.

06-Grids-1v2

2010 : Le responsive web design

Un type brillant nommé Ethan Marcotte a décidé de contester l’approche existante en proposant d’utiliser le même contenu, mais dans différentes dispositions relatives à la conception, et a inventé le responsive design. Le principal avantage du responsive design est que le même site fonctionne sur tous les écrans.

07-Responsive-3v2

2010 : Le flat design

Concevoir plusieurs mises en page prend plus de temps … Bonjour le Flat design et sa simplification des éléments visuels ! La volonté est faite sur une meilleure hiérarchie visuelle et la concentration de l’effort sur la qualité du contenu.

08-Flat-2-V2

2014 : Le futur

Dans le futur, les développeurs souhaiteraient pouvoir s’affranchir du code et des problèmes de compatibilité, alors que les web designers rêvent eux de manipuler les éléments visuels en toute liberté !

09-Future-1-v2

You May Also Like

About the Author: Team LesLeudis

ultricies mattis at felis libero in commodo Donec