Interview : Laure Poulain, Responsable du Département Design Interactif à l’Ecole Gobelins

Résolument ouverte à l’innovation, l’École Gobelins à Paris souhaite être au plus proche des réalités professionnelles dans les formations qu’elle propose. École de référence “de la création de l’image” depuis plus de 50 ans, Gobelins forme chaque année plus de 700 élèves aux domaines de la photographie, de la communication et des industries graphiques, du cinéma d’animation, de la vidéo, du design interactif et du jeu vidéo. Nous avons rencontré Laure Poulain, Responsable du Département Design Interactif, pour en savoir plus les formations dispensées, les profils recherchés et l’avenir de ces futurs professionnels de l’image. Interview.

 

Bonjour Laure, quelles sont vos missions au sein de l’école Gobelins ?

Je suis responsable des formations initiales et post-expérience longues en design interactif et jeu vidéo. Avec une équipe d’enseignants et de chargés de la scolarité, mon rôle est de garantir le bon déroulement des dispositifs de formation existants, de veiller sur les évolutions du marché afin de faire évoluer ou développer de nouveaux dispositifs de formation répondant aux tendances du secteur, d’assurer le lien avec notre réseau de partenaires (académiques, entreprises, anciens élèves) et bien sûr, de représenter l’école et de contribuer à la visibilité de nos programmes en France et à l’international.

 

Depuis quand existe l’école ? Comment est-elle structurée ?

GOBELINS est depuis plus de 50 ans l’école de référence “de la création de l’image”. C’est un établissement de la Chambre de commerce et d’industrie de Région Paris Ile-de-France et elle forme chaque année plus de 700 élèves, dont 400 apprentis, dans les domaines de la photographie, de la communication et des industries graphiques, du cinéma d’animation, de la vidéo, du design interactif et du jeu vidéo.

ecole

 

A quels métiers les étudiants sont-ils formés ?

C’est parce que les technologies évoluent rapidement dans les métiers auxquels nous formons que notre posture est résolument ouverte à l’innovation, en phase avec les réalités professionnelles. C’est toute l’ambition de la pédagogie par projet à GOBELINS qui se distingue par des mises en situation concrètes et réelles. Nous parions sur des méthodes de formations actives qui ont un impact sur la performance des étudiants. C’est dans cet esprit que nous avons créé une « Coopérative de projets », qui nous permet d’accueillir des projets innovants dans le cadre de partenariats pédagogiques avec des institutions, des entreprises et des associations.
Par exemple, nos élèves ont travaillé cette année sur des prototypes de dispositifs interactifs destinés à lutter contre l’échec scolaire au primaire, en partenariat avec l’éditeur scolaire Editis, prototypes qui ont été présentés au public lors de Futur en Seine. Un autre projet mené avec la SNCF nous a permis de travailler sur des problématiques de datavisualisation en temps réel.

 

Quelles formations proposez-vous dans le département Design Interactif ?

Dans le département Design Interactif, nous proposons une gamme de formations de haut niveau, à temps plein ou en apprentissage, du Bac+2 à Bac+4. Deux d’entre elles sont également délivrées à Annecy et Bordeaux dans le cadre d’un partenariat avec les CCI de Haute Savoie et de Bordeaux. Les futurs diplômés de ce département acquièrent durant leur cursus des compétences créatives, conceptuelles et techniques fortes. Notre ambition est de révéler les talents de nos élèves, grâce à une pédagogie orientée « Design Thinking » et besoins utilisateurs.

Cette approche est favorisée par la mise en place, depuis l’an dernier, de notre laboratoire d’Ergo-design, qui n’est pas seulement un dispositif essentiel de nos activités de recherche, mais aussi un outil au service de nos étudiants afin d’enrichir leurs démarches de conception par des phases de tests utilisateurs faisant appel à des technologies de pointe : eye tracking, mesure physiologique…

_DSC3023

 

Quels sont les profils de candidats recherchés dans ce département ?

Nous recrutons des titulaires du bac+2 pour le Bachelor « Designer & Développeur interactif » au Bac+5 pour le Mastère spécialisé délivré en partenariat avec CNAM/ENJMIN. Selon les formations, nous recherchons des profils avec des prérequis différents. En formation initiale, des graphistes et des développeurs à Bac+ 2 ou 3 dans les domaines du design graphique ou de la programmation (par exemple avec en poche un BTS design graphique ou un DUT MMI).

Pour le programme « Directeur de projet digital/Design manager » (Titre RNCP niveau I), nous rechercherons plutôt des professionnels ou des jeunes ayant déjà une bonne connaissance de la production, comme graphiste, développeur, marketeur, car nous nous appuierons sur cette expertise pour les former à l’UX Design et au management de projet dans le secteur.

En jeu vidéo, la formation est accessible à bac+5 ou à titre dérogatoire par validation des acquis professionnel. Initialement destinée aux graphistes et aux programmeurs, elle sera désormais accessible à un public beaucoup plus large : toute personne issue des domaines de l’image ou de l’IT, désireuse de se spécialiser dans les applications et médias ludiques comme concepteur graphiste, ingénieur informatique, scénariste/réalisateur, designer, producteur, Sound designer, UX designer… Ils pourront ainsi réaliser en équipe pluridisciplinaire des fictions transmédia, advergames, installations muséales interactives, jeux sociaux ou sérieux, mais aussi des dispositifs interactifs innovants, des objets connectés…

 

Plus généralement, quels sont les profils recherchés aux Gobelins ?

Nous recherchons des candidats créatifs, avec une bonne culture artistique et/ou ludique, passionnés du digital, intéressés par la démarche design et témoignant d’un goût pour l’innovation, capables d’embrasser des sujets complexes. Ils doivent avoir aussi de bons pré-requis techniques, car nous croyons que l’idée créative ne va pas sans la capacité à la mettre en œuvre dans un prototype, une preuve de concept. Et enfin, une très bonne aptitude à travailler en équipe, car c’est une compétence essentielle dans le secteur, que de savoir s’adapter et fonctionner en mode projet dans des équipes pluridisciplinaires, polyvalentes, souvent internationales.


Combien il y a-t-il de candidatures chaque année ?

Le nombre de candidatures varie d’un département et d’une formation à l’autre. En design interactif, les formations initiales attirent logiquement davantage de candidats, et la sélectivité est importante.

 

Comment se déroule la sélection des candidats ?

Tous nos concours comprennent a minima un dossier de travaux, une justification des motivations et un entretien. Les candidats auront également à passer des épreuves écrites. Ça peut sembler impressionnant à première vue, mais il faut essayer ! C’est vrai qu’il y a du monde mais ça reste accessible, et il faut oser ! Les journées portes ouvertes permettent également de rencontrer les étudiants et les équipes pédagogiques, de poser des questions de se préparer au concours ou de confronter son book.

Sur nos programmes post-expérience, la sélection se fait tout au long de l’année car il y a des problématiques de financement différentes. Certains programmes sont complets, mais il reste encore des places dans le MS « Interactive Digital Expérience », dont la rentrée est plus tardive. D’ailleurs, pour faciliter l’accès aux formations continues longues de reconversion ou de spécialisation, nous proposons depuis trois ans d’accéder à nos programmes longs diplômants (titre I « Directeur de projet digital » et MS en jeu vidéo « Interactive Digital Experience ») en contrat de professionnalisation.

 

Êtes-vous en partenariat avec certaines entreprises pour faciliter l’insertion professionnelle ?

Oui, nous travaillons étroitement avec les entreprises, en nourrissant des partenariats formels ou informels mais durables. En chaque fin d’année scolaire, le service relations entreprises de Gobelins organise également des temps dédiés aux employeurs, pour faciliter leur rencontre avec les alternants entrants ou les jeunes diplômés. C’est aussi l’occasion pour les recruteurs de découvrir la grande valeur des projets de fin d’études dont la dimension créative, innovante et professionnelle est généralement très appréciée.

Nous associons également les entreprises à l’enseignement et à la vie de l’école : un grand nombre de professionnels contribuent à enrichir les formations ; ils participent aux jurys et à l’amélioration continue de nos dispositifs, via notamment les conseils de perfectionnement pour le CFA. Nous accordons aussi une importance primordiale à la mise en pratique des compétences acquises en formation, avec des périodes de stage ou d’alternance significatives.

Enfin, le mastère spécialisé « Interactive Digital Expérience » est également depuis sa création en 2011 partenaire de la Transmédia Immersive University, ce qui permet à des équipes projet d’être parrainées par un professionnel du secteur, de pitcher devant de nombreuses entreprises et de présenter leur jeu à la Gaîté Lyrique à l’occasion de “I love transmedia”, le rendez-vous annuel dédié aux nouvelles écritures.

 

Gobelins - Alice Kong (2)

Les candidats trouvent-ils facilement un emploi à la sortie de l’école ?

Oui, les apprentis se placent à 100 % en sortie de leur cursus de formation initiale, sachant que bon nombre de nos diplômés choisissent aussi de vivre une expérience à l’international, à travers un stage post diplôme ou en cherchant directement du travail dans un pays d’Europe, au Canada ou aux Etats-Unis.

 

Vers quels secteurs s’orientent-ils ensuite ?

Nos diplômés travaillent en général dans les agences interactives, grands comptes, éditeurs, studios de création ou de développement, dans les domaines de la communication, des loisirs interactifs, du culturel ou du e-business. Leur expertise très fine des technologies actuelles ou prospectives, leur sens créatif et de l’innovation, couplés à une solide culture et maîtrise des méthodologies en UX et design thinking leur permet aussi de rejoindre les Lab d’agence ou d’industriel en R&D comme creative technologist, designer UX…

Un certain nombre de diplômés s’associent en collectif (Lab 212 par exemple, est très représentatif de ce subtil mariage entre création et technologie pour former des expériences utilisateurs inédites), ou ils lancent leur activité : création d’entreprise, startup… L’école dispose d’ailleurs depuis cinq ans d’un « Accélérateur de projets » qui accompagne nos élèves sortants sur des projets créatifs et innovants, le plus souvent initiés dans le cadre de leur scolarité.

 

Enfin, selon vous, quel est le candidat idéal pour « bosser dans le web » ?

Nous formons des spécialistes de l’interactivité dans toutes ses dimensions et pour tous les supports, avec une forte dimension prospective, en termes d’usages et d’interactions.
Le secteur étant en mutation permanente, le bon candidat est celui qui sera capable de créer sous contrainte « multidimensionnelle », de s’adapter aux évolutions constantes et à l’indétermination du secteur, au travail d’équipe dans différentes cultures et situations professionnelles, avec une conscience des contraintes de l’entreprise et de l’utilisateur. Cela suppose aussi une capacité à faire évoluer ses compétences en permanence.
Nous sommes également convaincus que les frontières entre stratégie et production ont de moins en moins de sens : les professionnels s’inscrivant à la croisée de la technologie, de la stratégie et du design seront un puissant moteur d’innovation et des créateurs de valeur au sein des entreprises.

 

www.gobelins.fr
Twitter / Facebook / YouTube / Linkedin

Les formations :
Formations en design interactif
Formations en jeu vidéo
Recherche et innovation à Gobelins
Facebook de la formation IDE

Les projets :
CRMA
dreamy.gobelins.fr
lantern-app.com
letsgocapsule.com
MS IDE
hitsplaytime.fr
typerider.arte.tv
fairytell.me

“FairyTell Me est un jeu transmedia qui donne vie aux dessins papier de vos enfants dans un conte sur tablette. Une aventure à vivre, à imprimer et à partager avec toute la famille !”

 

fairytellme_01

fairytellme 2

fairytellme3

 

You May Also Like

About the Author: Team LesLeudis

libero. amet, vulputate, adipiscing lectus neque. dolor. sed vel, massa