5 tendances IoT qui vont bouleverser 2018

L’IFA, grand messe européenne de l’électronique, ouvre ses portes à Berlin et mise clairement un avenir IoT-friendly. La présentation de nombreux produits truffés d’algorithmes le prouve. Un tour d’horizon des tendances 2018 dans ce domaine s’impose. 

L’Iot (Internet des Objets) n’a pas perdu de temps pour investir le monde et connecter des millions de destins anonymes. En seulement quelques années, des milliards de capteurs ont pris place dans notre quotidien et ont redéfini entièrement les règles de l’interaction entre individus d’une part, de l’économie et du marketing d’autre part, et ce n’est que le début. Une prévision IHS évalue la flotte IoT d’ici 2025 à 75 milliards de dispositifs.

Cette influence va grandissante et voici ce qu’elle va changer dès demain dans vos vies. 

  • Une forte demande 

Pendant qu’IHS et d’autres spécialistes de l’information économique s’accordent sur une envolée massive des dispositifs connectés dans les 10 ans à venir, tout indique que nous n’aurons pas à attendre une décennie pour confirmer cette prédiction. Le rapport de BI Intelligence est sans appel : quelque 6000 milliards de dollars seront investis dans les solutions IoT dans les 5 prochaines années.

Le nombre de consommateurs à la recherche de smartphones, assistants personnels, montres connectées et autres wearables, électroménager logique et intelligent (frigo anti-malbouffe et gâchis, poubelles connectées facilitant le tri, etc.) ne cesse d’augmenter. En un an seulement, des capteurs par millions vont fleurir sur notre planète, et notre intérieur, tout comme nos habitudes de consommation, vont se transformer. 

  1. Un commerce ciblé

Consommateurs et commerçants profitent déjà largement du développement des capteurs et du data driving permis par l’IoT. De plus en plus d’entreprises tech pressées de mettre à profit la data misent sur des outils d’analyse via capteurs, notamment pour repérer quelles parties de leurs espaces de vente sont le plus monopolisées par leurs clients. Les études menées par CBInsight mettent en avant l’impact de l’IoT sur l’innovation en surface de vente, montrant un meilleur contrôle du vol, un meilleur suivi d’inventaire et surtout mille nouvelles manières d’interagir avec le consommateur et de divertir efficacement les clients. 

  1. Une santé sous contrôle

Tandis que de plus en plus de patients se tournent vers des solutions de santé contrôlées par le Big Data, l’IoT transforme également la façon dont les gens accèdent à leurs services de santé. Il est désormais possible de s’impliquer autrement dans l’entretien de son corps et de sa forme, en ayant un accès nouveau à des informations jusqu’alors réservées aux professionnels qui les suivaient. Ainsi, des moniteurs et capteurs vont permettre de suivre l’état de son sommeil, de son stress, son poids, les pulsations cardiaques ou la tension en temps réel.

La médecine doit faire face à une population vieillissante et trouve, avec l’IoT, de nouvelles solutions de gestion et de suivi à distance, via des appareils connectés qui rappellent aux patients quand prendre leurs traitements et quand faire de l’exercice, tout en les alertant quand leur pression sanguine est trop haute, par exemple.

  1. La sécurité en question ! 

Toutes les conséquences de l’essor de l’IoT ne sont pas positives. Le grand point d’interrogation concerne la sécurité, notamment sur Internet dont dépendent tous ces objets. En 2018, et c’est d’ailleurs le message clair de l’IFA Berlin, le challenge sécurité va pousser les spécialistes IT au-delà de leurs limites. Puisqu’on ne peut pas arrêter le progrès, les experts sécurité devront courir encore plus vite, anticiper les dangers et être prêts à détecter la moindre faille dans des systèmes désormais massivement interconnectés.

Les études de la société Gartner prédisent 26 milliards d’objets connectés d’ici 2020, chaque « nœud » devant idéalement être protégé contre les logiciels espions et malveillants, chevaux de Troie, et intrusions variées.

Le problème est que les technologies que nous utilisons aujourd’hui pour sécuriser les interactions traditionnelles avec l’Internet ne fonctionnent pas correctement avec l’IoT. Par exemple, pour utiliser une infrastructure à clé publique (PKI),  chaque terminal doit être capable de stocker des clés numériques et exécuter des algorithmes de chiffrement et de déchiffrement, mener des « handshakes » sophistiqués pour établir des connexions sécurisées SSL, etc. Or, de nombreux nœuds comme les étiquettes RFID passives n’ont simplement pas la puissance électrique, le stockage ou la puissance de traitement nécessaire pour effectuer même la plus simple des tâches de PKI.

Parce que l’IoT est un domaine relativement nouveau, les développeurs d’objets communiquant, les fournisseurs de systèmes de sécurité à domicile, de domotique, de solutions et de systèmes industriels ne possèdent pas l’expérience des RSSI des grandes organisations sur les menaces liées à la sécurité des données dans les dispositifs mis massivement en réseaux ouverts. L’objectif 2018 dans ce domaine est crucial : pour que l’évolution ne tourne pas à l’apocalypse, les experts sécurité IoT n’auront pas le choix : ils sont priés d’être surdoués ! 

  1. Tous les secteurs sont concernés 

Ce bond stupéfiant en avant de la tech n’échappe évidemment pas aux investisseurs, qui s’intéressent plus que jamais à l’évolution de l’IoT et sont les premiers à permettre son expansion à grands renforts d’investissements. Les entreprises commerciales centrées sur l’IoT auront cette année une bien plus grande influence sur le marché, avec plus d’aides que jamais pour se lancer et un bien meilleur capital au démarrage. Ils sont désormais pris très au sérieux.

Dans un sondage Forrester 2017, 19% des entreprises interrogées ont déjà déclaré faire appel à l’IoT. Mais une impressionnante part de 28% d’interrogés a également annoncé un revirement dans un futur très proche vers ce secteur prometteur : parmi eux, les services publics, l’industrie, le transport ou encore les compagnies minières… Tous ces secteurs inattendus comptent bien eux aussi investir et bénéficier largement de l’IoT dans un futur proche : les objets commencent déjà à repenser la gestion d’entreprise, l’accueil des publics, l’administration et les loisirs, et s’invitent de moins en moins timidement dans les vies privées. Les dés sont jetés.

A lire aussi :
> 8 technologies à surveiller d’ici 2020
> Top 5 des applis & objets connectés qui révolutionnent la musique
> Top 10 innovations technologiques à couper le souffle des plus sportifs

You May Also Like

About the Author: Team LesLeudis

Aenean neque. pulvinar Lorem commodo nec